Logo et/ou image de titre d'accueil du site
Edito:
WWW.pcf.fr Lettre de F. Roussel aux Français La France fraternelle et solidaire : C’est vous !

Madame, Monsieur, Vous faites face à cette pandémie avec beaucoup de dignité, beaucoup de force et de courage. Nous sommes confinés, comme des millions de femmes et d’hommes dans le monde, depuis plusieurs semaines et c’est difficile. Difficile d’être privés de ce qui fait la vie, difficile d’aller travailler la peur au ventre, difficile de vivre avec des baisses de salaire et des prix qui augmentent. Nous soutenons tous ces soignants et toutes celles et ceux qui travaillent directement ou indirectement dans la santé, affrontent avec tellement de courage la maladie et exercent dans des conditions difficiles. Nous sommes en colère, nos hôpitaux, notre système de santé publique ont été sacrifiés. Nous voulons, pour demain, un service public de santé digne de notre pays, prêt à relever de telles épreuves. Nous sommes fiers d’eux et de toutes celles et ceux qui tiennent notre pays à bout de bras, qui font tourner les entreprises essentielles et les services publics, qui organisent la solidarité. La vraie richesse de la Nation est Là. Il faudra reconnaître leur travail. Grâce à eux, grâce à tous les salariés, ces bénévoles, ces élus dans les villages et les villes, notre pays va rester debout. Le coronavirus n’aura pas le dernier mot ! La solidarité est forte entre nous face à la vie chère et aux pertes de salaires. Les uns distribuent des paniers solidaires, d’autres fabriquent des masques, certains s’engagent auprès des malades… Les étudiants, les salariés qui perdent 16% de leur salaire, les personnes âgées et les familles sous le seuil de pauvreté, tous doivent être aidés. C’est pour cela que nous demandons le blocage des prix des produits de première nécessité, le gel des loyers, des factures, une allocation de solidarité pour les plus pauvres, le salaire maintenu à 100% en chômage partiel. Aujourd’hui, le gouvernement demande de rouvrir les écoles, de retourner au travail. Mais nous sommes inquiets, surtout pour nos enfants. Nous demandons l’accès de toutes et tous aux tests et masques, indispensables pour déconfiner. Mais j’ai la conviction qu’au-delà, nous avons besoin de nous rassembler et d’agir ensemble pour que demain ne soit pas comme hier. Le peuple ne doit pas payer le prix de la pandémie. Il ne doit pas payer le prix d’un système à bout de souffle. Oui, nous avons besoin d’une société nouvelle, respectueuse des populations et de la nature, en France comme à l’échelle de la planète. Être solidaire et bienveillants les uns envers les autres sera notre force. Nous y puiseront les moyens de reconstruire le pays, loin des logiques égoïstes de rentabilité qui ont tellement affaibli nos services publics, notre industrie, notre pays. Avec cette France fraternelle et solidaire que nous remercions tous les jours, nous avons toutes forces pour construire les jours heureux que nous voulons, pour nous et nos enfants. Le destin de la France est entre nos mains. Gardons l’espoir de bâtir un monde meilleur, pour chacun d’entre nous comme pour la planète ! Gardons confiance. Fabien Roussel, secrétaire du Parti Communiste Français



Le site du PCF.

Référendum ADP

Ne laissons pas le gouvernement offrir aux actionnaires du privé une infrastructure rentable financée par nos impôts!! NON AU VOL


Ry-fy-rendum-ADP.jpg

Le blog du Comité franco/italien pour la défense de notre ligne ferroviaire.

Le site du journal "L'Humanité".

Vidéos

On vous fait un dessin sur l'évasion fiscale?


vérités et Mensonges sur la SNCF. Le dossier sur l'évasion fiscale et le rapport Bocquet sur le site du Groupe CRC au Sénat

A VOIR ET A PARTAGER