Logo et/ou image de titre d'accueil du site
Edito:
L'énergie est un bien commun : stop à la libéralisation pour un pôle public de l'énergie

► Après la grippe révélant la situation d'extrême tension dans nos hôpitaux, voilà maintenant le froid et le risque d'une pénurie d'électricité, comme si ces phénomènes étaient exceptionnels en hiver. ► Les menaces de coupures d'électricité témoignent des dégâts engendrés par la libéralisation du secteur de l'énergie. ► La précarité énergétique touche près de 12 millions de personnes. ► Le PCF propose la création d'un grand pôle public de l'énergie. La France a perdu en capacités de production, garanties et réactives aux pics de consommation. Des centrales thermiques ont en effet été fermées, 5 réacteurs nucléaires sont à l'arrêt et les filières éoliennes en mer et hydroliennes, laissées à l'initiative privées, tardent à voir le jour. Vous êtes appelés à réduire votre consommation et des entreprises pourraient stopper leur production pour éviter le black-out. Mais, elles, percevraient en retour une rémunération prélevée sur vos factures, y compris celles des familles en situation de précarité énergétique déjà contraintes à la restriction. Notre pays est également conduit à importer de l'électricité, souvent produite de façon plus polluante. Ce n’est pas le froid mais la libéralisation, la spéculation, la vente à la découpe de pans entiers de la filière énergétique qui conduisent à cette situation. La France doit reconstruire une politique énergétique, industrielle, de long terme, en conjuguant les modes de production afin de faire face aux pointes de consommation. Elle doit construire un pôle public permettant de sortir l'énergie des logiques de l'argent et du dumping social. L'électricité est vitale pour les familles, les équipements publics, les entreprises. Son accès doit être garanti, au juste prix. Pour garantir le droit à l'énergie, en luttant contre le réchauffement climatique. Nous proposons : ► Création d'un pôle public de l'énergie afin de mettre la filière à l'abri des logiques financières et d'en améliorer la maîtrise publique et citoyenne, de faire progresser la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. ► Engagement fort dans la recherche (captage CO2, stockage de l'électricité, sûreté nucléaire) et création de filières nationales permettant d'industrialiser les nouvelles technologies. ► Interdiction de l'exploitation des gaz de schiste. ► Un plan massif de rénovation de l'habitat permettant d'économiser l'énergie et de réduire les factures des ménages. L'énergie est un bien commun : stop à la libéralisation pour un pôle public de l'énergie. ► Après la grippe révélant la situation d'extrême tension dans nos hôpitaux, voilà maintenant le froid et le risque d'une pénurie d'électricité, comme si ces phénomènes étaient exceptionnels en hiver. ► Les menaces de coupures d'électricité témoignent des dégâts engendrés par la libéralisation du secteur de l'énergie. ► La précarité énergétique touche près de 12 millions de personnes. ► Le PCF propose la création d'un grand pôle public de l'énergie La France a perdu en capacités de production, garanties et réactives aux pics de consommation. Des centrales thermiques ont en effet été fermées, 5 réacteurs nucléaires sont à l'arrêt et les filières éoliennes en mer et hydroliennes, laissées à l'initiative privées, tardent à voir le jour. Vous êtes appelés à réduire votre consommation et des entreprises pourraient stopper leur production pour éviter le black-out. Mais, elles, percevraient en retour une rémunération prélevée sur vos factures, y compris celles des familles en situation de précarité énergétique déjà contraintes à la restriction. Notre pays est également conduit à importer de l'électricité, souvent produite de façon plus polluante. Ce n’est pas le froid mais la libéralisation, la spéculation, la vente à la découpe de pans entiers de la filière énergétique qui conduisent à cette situation. La France doit reconstruire une politique énergétique, industrielle, de long terme, en conjuguant les modes de production afin de faire face aux pointes de consommation. Elle doit construire un pôle public permettant de sortir l'énergie des logiques de l'argent et du dumping social. L'électricité est vitale pour les familles, les équipements publics, les entreprises. Son accès doit être garanti, au juste prix. Pour garantir le droit à l'énergie, en luttant contre le réchauffement climatique. Nous proposons : ► Création d'un pôle public de l'énergie afin de mettre la filière à l'abri des logiques financières et d'en améliorer la maîtrise publique et citoyenne, de faire progresser la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. ► Engagement fort dans la recherche (captage CO2, stockage de l'électricité, sûreté nucléaire) et création de filières nationales permettant d'industrialiser les nouvelles technologies. ► Interdiction de l'exploitation des gaz de schiste. ► Un plan massif de rénovation de l'habitat permettant d'économiser l'énergie et de réduire les factures des ménages.


Le terrorisme en Occident vu par l'humoriste Louis T.


vérités et Mensonges sur la SNCF. Par exemple, en ce qui concerne le Canada, les habitants ont 1 chance sur 116 000 000 de mourir du terrorisme. Une sur 350 pour un Syrien.

A VOIR ET A PARTAGER

François Fillon
Le candidat de la droite et du patronat!

Trois pages sur notre canton
dans l'Humanité Dimanche

Tweets de @FGRoyaBvra

Le blog de la section Roya du PCF.

Le site du PCF.

Le site du Parti de Gauche.

Le site du journal "L'Humanité".

Le blog du Comité franco/italien pour la défense de notre ligne ferroviaire.